Le çig köfte

 

Notre spécialité, le çig köfte (prononcé “tchig queufteu”) est un plat traditionnel turc, originaire du Sud-Est de la Turquie. Une légende fait remonter sa création aux temps bibliques, aux temps d’Abraham.  Le roi Nemrut, de la région de Şanlıurfa, décida de faire un grand feu à l’occasion d’une immolation et demanda à tous les habitants de la région de lui apporter du bois. Les habitants se retrouvèrent alors sans bois, et durent trouver une solution pour manger de la viande sans la cuire. Lorsque son mari lui ramena du gibier, une femme décida d’en écraser certaines parties moins grasses avec des pierres et d’y ajouter du blé et des épices.  C’est ainsi qu’est né le premier çig köfte.

 

Le çig köfte est donc un plat à base de viande crue, mais pour des raisons d’hygiène évidentes, le Ministère de la Santé en Turquie a interdit l’utilisation de viande crue dans cette préparation en restauration. En utilisant des noix et des légumes en substitution, certains cuisiniers ont réussi à recréer ce plat dans sa version végétarienne, qui est rapidement devenue très populaire en Turquie. Il en existe des milliers de variantes, avec des légumes et des épices différents.

Notre çig köfte est une recette familiale: nous le cuisinons avec du boulghour complet, des noix, de la purée de tomates, de la purée de poivron, du piment, de l’ail, de l’oignon, du sirop de grenade et 33 épices, pour n’en citer que les principaux ingrédients. C’est un plat qui surprend souvent par la finesse de ses saveurs.Il peut se manger en assiette, sous forme de boulettes, qu’on enrobe dans des feuilles de salade, et qu’on sert avec des tomates, du persil, de la menthe, du citron et une sauce à la grenade. Il existe aussi en version sandwich, la préparation est alors étalée sur un lavas, avec de la salade, du persil, de la menthe, et de la sauce grenade, puis enroulée comme un wrap. Le çig köfte s’accompagne facilement d’un Ayran, une boisson salée à base de yaourt, qui adoucit naturellement le côté piquant du çig köfte.